Voyages Chine
accueil | presentation | NOS VOYAGES | NOTRE CONCEPTION DU VOYAGE | QUI VOYAGE AVEC NOUS | CHOISIR SON VOYAGE | CONTACT | INFOS PRATIQUES
 
Le Grand Tibet Tous nos voyages en Ethiopie
CHINE (Gansu - Qinghai - Tibet) - C308
 
Déroulement du voyage
 
JOUR 1 : PARIS - CANTON
 
Départ de Paris Roissy par la compagnie China Southern pour Canton. Nuit en vol.
 
 
JOUR 2 : CANTON - LANZHOU
 
Arrivée le matin. Continuation pour Lanzhou, carrefour des différentes routes venant des steppes mongoles et du Tibet par le Qinghai. Promenade sur le fleuve Jaune. Hôtel International.
 
 
JOUR 3 : LANZHOU – BINGLING SI – LINGXIA
 
Visite du musée. Départ pour aller admirer les grottes des « dix mille bouddhas » de Bingling Si. Creusées sous la dynastie des Wei du Nord sur le flanc d’une gorge de 60 m de profondeur ; elles furent un grand centre bouddhique sous les Song et les Ming. Route pour Linxia, centre régional des minorités Dongxiang, émigrés d’Asie Centrale au 13e siècle et jadis halte importante sur la Route de la Soie. De style musulman très marqué, sa grande mosquée a été édifiée au centre ville. Hôtel Lingxia.
 
 
JOUR 4 : LINXIA - XIAHE (2800 m) 150 km
 
Continuation pour Xiahe, la route traverse une région peuplée de Hui, population musulmane, on y voit de nombreuses mosquées. Découverte de Xiahe qui s’étend le long de la rivière Daxia. Cette petite ville abrite le monastère tibétain le plus important après Lhassa : le monastère de Labrang (Labuleng Si). C’est la plus grande lamaserie de Chine fondée en 1710 par l’école des Bonnets Jaunes (2920 m d’altitude). Les lieux de culte et les cellules de moines sont regroupés dans un vaste ensemble ainsi que les universités. Moulins à prière, sanctuaires bouddhiques, pèlerins, moines, montagnes… nous transportent dans un autre monde. Visite. Promenade dans le village. Hôtel Baoma.
 

 
JOUR 5 : XIAHE – GUOMARE – WUTUN - TONGREN
 
Visite du monastère de Guomare et du monastère de Wutun (tous les deux de l’école des Bonnets Jaunes) ; les moines de ce monastère sont spécialisés dans la réalisation des thangkas. Hôtel Regong.
 

 
JOUR 6 : TONGREN – LUNGWU – NIAMDEN XINING
 
Visite de la lamaserie de Lungwu (Bonnets Jaunes), ce monastère fut construit 200 ans avant celui de Ta’er et celui de Niamden. Nous parcourons de beaux paysages entre collines et montagnes le long de la route pour rejoindre Xining en traversant des villages en pisé. Hôtel Santwang.
 

 
JOUR 7 : XINING – KUMBUM – LAC KOKONOR - CAKA
 
Départ tôt le matin. Visite du monastère de Kumbum (Ta’er) dédié à Tsongkapa, le fondateur des « Bonnets Jaunes ». Ce monastère date de l’époque Ming et associe l’architecture han et tibétaine. Alexandra David-Neel résida dans cette lamaserie qui s’étend sur 40 hectares et abritait autrefois 2000 moines. Route pour le lac Kokonor, 3000m d’altitude. Le lac Kokonor (en chinois, Qinhai « la mer verte ») est le plus grand lac de Chine, c’est un lac salé au paysage surnaturel, très vénéré par les Tibétains. Il est devenu difficile d'accès. C’est aussi une grande réserve ornithologique. Hôtel Qingyan.
 

 
JOUR 8 : CAKA - DULAN – GOLMUD (2800 m)
 
Journée de route dans des paysages de désert de dunes et de steppes pour atteindre Golmud et ses populations nomades, éleveurs de yaks. Hôtel Golmud Mansion ou Manlong.
 

 
JOUR 9 : GOLMUD – NAQPU en TRAIN : départ 7h13, arrivée 17h33 (horaires actuels) (4000 m)
 
Nous roulons dans de superbes paysages de steppes et de montagnes. Puis des prairies vertes dominées par un ciel bleu vif s’étendent à perte de vue, bordées par des pics enneigés. Arrivée le soir à Naqpu. Hôtel Qiang Wang Qiu (simple). 

Cette ligne ferroviaire, est une première mondiale dans l’histoire des chemins de fer, un véritable « dragon » qui rejoint Lhassa. Le train traverse des paysages à couper le souffle, des steppes du Qinghai aux pics enneigés du Tibet culminant à plus de 5 000 m d’altitude, repaires des yaks et des antilopes. Le « Qing-Zang » (pour  Qinghai - Xizang, autre nom du Tibet) est désormais le train le plus haut du monde. Cette étonnante prouesse technique illustre néanmoins la volonté de la Chine de désenclaver le Toit du Monde en reliant les deux capitales en 48 h seulement…
 

 
JOUR 10 : NAGQU – DAMXUNG
 
Départ du 1er août 2016 :
Toute la matinée est consacrée au Festival des chevaux, c’est l’une des fêtes les plus importantes et les plus anciennes de la région. C’est la saison où l’herbe pousse, les meneurs de troupeaux caracolent sur leurs chevaux habillés de vêtements colorés, ils apportent leurs tentes et près de Naqpu forment une ville de tentes. De nombreux manifestations ont lieu : courses de chevaux et de yaks, concours de tir à l’arc, danses, défilés en costumes traditionnels, etc…

Pour le départ du 13 Mai 2016, la visite du lac Namtso se fera ce jour. L'arrivée à Lhassa sera donc avancée d''une demi-journée. Les visites seront adaptées en conséquence.

Continuation pour Damxung. Hôtel Pema (simple).
 

 
JOUR 11 : DAMXUNG – LHASSA (3700 m)
 
Visite du lac Namtso, c’est  un  des  trois  lacs  sacrés au Tibet. Le  lac  Namtso  est  le  deuxième lac salé de Chine et le lac le plus haut du monde (4700 m), il est situé sur la Route du Sel dont la récolte est selon la tradition profondément liée à la religion et au rituel. Pendant des siècles, il a alimenté  des caravanes de yaks qui repartaient chargées « d’or blanc ». Cette tradition millénaire est aujourd’hui menacée par la concurrence des camions. Continuation pour Lhassa, capitale du Tibet à 3700 m d’altitude. Hôtel Shambala.
 
 
JOUR 12 : LHASSA – SERA – LHASSA
 
Visite du Jokhang, le plus vénéré des temples tibétains, il attire les pèlerins de tout le Tibet. Promenade dans le Barkhor, rue commerçante mais également chemin de pèlerinage au coeur de la vieille ville. L’après-midi, visite du Norbulingka, résidence d’été des Dalaï-Lamas et excursion au monastère de Sera (XVe siècle). Hôtel Shambala.
 

 
JOUR 13 : LHASSA – SAMYE - TSETHANG
 
Visite du premier monastère fondé au VIIe siècle par Padmasambhava suivant des plans cosmiques conformes à la symbolique des Mandalas. A la mort de Padmasambhava, un grand débat théologique qui dura deux ans opposa les moines bouddhistes indiens aux bouddhistes chinois. Les moines indiens victorieux chassèrent les moines chinois. Située au Sud-Est de Lhassa à l’entrée de la vallée de Yarlung (considérée comme le berceau de la civilisation tibétaine),Tsethang constitue la porte d’entrée naturelle vers le Bhoutan. Visite de Tandruk, le plus ancien monastère de la vallée de Yarlung et de Yumbu Lakhang. Selon la légende, c’est ici que le 28e roi du Tibet Thothori Nyentsen reçut du ciel un Stupa en or et un coffret contenant des textes écrits en sanskrit. Ces textes qui ne seront traduits que beaucoup plus tard constituent aujourd’hui la première introduction au Bouddhisme du Tibet. Arrêt au temple de Tara. Hôtel Tsethang.
 
 
JOUR 14 : TSETHANG - GYANTSE
 
Visite du monastère de Mindoling, de fondation Nyingmapa. On y voit de belles fresques. Route le long du lac Yamdrok dont la couleur turquoise fait basculer l'horizon. Continuation pour Gyantse (3 900 m) ; située à la jonction des vallées de Nyang (« le grenier du Tsang ») et de Chumbi qui ouvre la voie vers l’Inde à travers le Sikkim, Gyantse est dominée par son piton rocheux. Hôtel Gyantse.
 
 
JOUR 15 : GYANTSE - SHIGATSE
 
Visite du Chorten. De style newar du XVe siècle, c’est le plus grand chorten du Tibet ; ce monument à chapelles multiples contient d’innombrables peintures murales. Littéralement, il signifie  « cent mille images ». Avec  le temple de Tsuglagkhang,  il renferme parmi les plus beaux trésors de l’art tibétain. Courte étape jusqu’à Shigatse par le monastère de Shalu. Construit dans une vallée fertile, ce monastère joua un rôle considérable dans l’histoire religieuse et politique du Tsang. Shigatse est aujourd’hui la capitale de la province du Tsang. Hôtel Shigatse.
 

 
JOUR 16 : SHIGATSE - LHASSA
 
Visite du monastère de Tashi Lumpo. Cet ensemble monastique fait partie des six grandes lamaseries du Tibet. Siège de la lignée des Panchen-Lamas (« grand érudit », deuxième autorité après le Dalaï-Lama) au milieu du XVIIe siècle, il abrite aujourd’hui l’incarnation du Jina Amitâbha. Les Jinas, qui sont au nombre de cinq, sont des « conquérants spirituels ». Dans l’après-midi, promenade dans la vieille ville et le marché. Hôtel Shambala.
 

 
JOUR 17 : LHASSA
 
Visite de la cité sainte. La résidence du Dalaï-Lama perchée au sommet du Potala (résidence céleste d’Avalokiteçvara), un énorme palais forteresse de 178 m de hauteur, éblouit par ses  toits dorés. Le Potala, construit au XVIIe siècle, renferme de nombreuses chapelles, galeries, bibliothèques et appartements privés. Une visite au cœur de la civilisation tibétaine. Hôtel Shambala.
 

 
JOUR 18 : LHASSA - DREPUNG - GANDEN - LHASSA
 
Le monastère de Drepung date du XVe siècle, il fut avec ses 7000 moines l’un des centres majeurs de l’enseignement bouddhique de l’école des Gelugpa, "Bonnets Jaunes". Les Dalaï-Lamas du deuxième jusqu’au Cinquième y résidèrent. L’après-midi, visite de Ganden. Le monastère de Ganden littéralement « futur paradis du Bouddha », est une des trois grandes universités monastiques Gelugpa du Tibet. Il a été fondé en 1409 par le maître tibétain Tsongkhapa. Il est situé au-dessus de la montagne de Wangbur, à 36 kilomètres du palais du Potala et à 4300 m d’altitude. Le monastère comporte 500 bâtiments dont un grand monastère et une université réputée. Il était occupé par quelques 10 000 moines. Actuellement Ganden compte environ 300 moines et il est devenu difficile d'y maintenir l’enseignement traditionnel, notamment à cause de la situation actuelle. Hôtel Shambala.
 

 
JOUR 19 : LHASSA - CANTON - PARIS
 
Visite d’un gompa et de l’ancienne forteresse près de l’aéroport. Vol pour Canton avec escale à Chengdu (parfois), par la compagnie China Southern. Continuation par la même compagnie pour Paris Roissy. Nuit en vol.
 

 
JOUR 20 PARIS
 
Arrivée à Paris.

Attention, les dates des festivals peuvent être déplacées sans préavis. Le déroulement du programme pourra alors être modifié en conséquence au mieux de vos intérêts.


 

 
 
Déroulement du voyage
 
Conditions de déplacement
 
Hébergement
 
Climat
   
Dates et prix
   
 
Prendre une option
sur ce voyage
 
Recevez la
fiche technique
 
Recevez notre
catalogue
 
 
Les points forts
- Une journée à bord du Qing Zang, train le plus haut du monde
- Les populations rencontrées : Hui, nomades éleveurs de yaks, Khampas des hauts plateaux
- Labrang, Kumbum, Sera, Tashi Lumpo parmi les plus intéressantes lamaseries
- Les moines de Wutun, spécialisés dans la réalisation de thangkas
- Le lac sacré Namtso, sur l’ancienne route du sel
- 7 jours à Lhassa et alentour
 
 
 
Au pays des pandas  
En savoir plus
 
   
 
Entre rizières en terrasses et pains de sucre  
En savoir plus
 
   
 
Route de la soie : déserts, oasis et marchés  
En savoir plus
 
   
 
Du royaume de Guge au Kailash, mont sacré  
En savoir plus
 
   
 
Au pays des Miao et des Dong  
En savoir plus
 
   
 
Le Grand Tibet  
En savoir plus
 
   
 
Minorités sur la route du thé et des chevaux  
En savoir plus
 
   
 
La route de la Soie et des Chevaux  
En savoir plus
 
   
 
Les nouveaux mandarins  
En savoir plus
 
   
 
Déserts : du sud Gobi au Taklamakan  
En savoir plus
 
   
 
Temples rupestres de Dunhuang à Xian  
En savoir plus
 
   
 
Regards géopolitiques  
En savoir plus
 
   
 
A l'altitude des Dieux  
En savoir plus
 
   
 
Des ports marchands aux monts célestes  
En savoir plus
 
   
 
Villes jardins et monts sacrés  
En savoir plus
 
   
 
Les monts célestes sur la route du Kham : Monastères et nomades  
En savoir plus
 
   
 
Les grandes fêtes de l'Amdo et du Kham  
En savoir plus
 
   
 
Terres des poètes et des peintres  
En savoir plus
 
   
 
Autour de la Mer Jaune, dans les pas de Confucius  
En savoir plus
 
   
 
Réveillon à Pékin, traditionnelle et contemporaine  
En savoir plus
 
   
 
La route du jade et des pierres précieuses  
En savoir plus
 
   
     
 Explorator 2007 tous droits réservés - Notice légale - Plan du site Réalisé par Aditel agence web