Voyages Chine
accueil | presentation | NOS VOYAGES | NOTRE CONCEPTION DU VOYAGE | QUI VOYAGE AVEC NOUS | CHOISIR SON VOYAGE | CONTACT | INFOS PRATIQUES
 
Déserts : du sud Gobi au Taklamakan Tous nos voyages en Ethiopie
CHINE - A586
 
Déroulement du voyage
 
JOUR 1 : PARIS - CANTON
 
Envol de Paris Roissy pour Canton par la compagnie China Southern. Nuit en vol.
 

 
JOUR 2 : CANTON - LANGZHOU
 
Arrivée le matin. Tour de ville de Canton. Dans l’après-midi, correspondance pour Langzhou. Nuit à l’hôtel Hangzhou International.
 

 
JOUR 3 : LANGZHOU – WUWEI – YOUQI (260 km)
 
Visite du musée de Langzhou où se trouve le splendide petit cheval de bronze trouvé à Wuwei. Route pour Wuwei. Ville de culture, c’est dans le tombeau Leitai des Han que fut découvert le petit cheval de bronze devenu, depuis lors, un véritable symbole national et détenu au musée de Langzhou. Arrêt en chemin à Shandan pour faire une promenade le long de la Grande Muraille (environ 1h). Continuation pour Youqi, village oasis situé en Mongolie Intérieure. Nuit à l’hôtel Taixin.
 

 
JOURS 4 A 7 : YOUQI – DESERT DE BADAIN JARAN – KHARA KHOTO - ERJINAQI (470 km)
 
Départ en jeeps chinoises ou russes pour le parc national d’Alashan et le désert de Badain Jaran : «désert des Lacs Mystérieux» en langue mongole, également connu pour ses dunes immenses et immobiles. Nous passons trois jours dans ce troisième plus grand désert de Chine (47 000 km²), situé en bordure de la Mongolie. Le paysage est parsemé de dunes, véritables falaises de sable au pied desquelles s’étendent une centaine de lacs salés et d’eau douce. Dans le désert de Badain Jaran, les dunes de sable battent tous les records : elles peuvent atteindre 500m de haut et surtout, elles ne bougent pas d’un grain de sable, même par grand vent ! A l’intérieur des dunes, le sable est humide et l’humidité fixe les grains de sable entre eux. Quant à l’eau douce, elle viendrait de la fonte des neiges de la montagne Qilian (située à environ 500 km) et serait acheminée par des failles souterraines. Le paysage est superbe ! Nous voyons des chameaux de Bactriane qui vivent en semi-liberté dans ce désert. Les dunes se reflètent dans les eaux sombres des lacs bordés d’arbres et d’herbe où viennent s’abreuver des troupeaux de chèvres ou de chameaux. Visite du petit temple Badain Jaran. Nous aurons sûrement la chance de rencontrer des nomades du désert. Nous faisons quelques marches autour des lacs et une promenade à dos de chameau. Le jour 6, nous arrivons à Khara Khoto (ville noire), située en Mongolie Intérieure dans le désert de Gobi.  Khara Khoto est une ville médiévale près de l’ancien lac Juyan. Elle disparut à la fin du 14e siècle à la suite de la prise de la ville par les Chinois. C’était une citadelle réputée imprenable avec des murs de 10 mètres de haut ! Aujourd’hui, le sable est partout et seuls les vestiges des canaux et des remparts (avec leurs tours magnifiques) rappellent que ce lieu fut le siège d’une cité splendide et opulente. Visite des vestiges de la ville noire et du lac.
 
Petite histoire de Khara Khoto :  « En plein désert de Gobi, la vie a été possible grâce à l’eau de la "Rivière Noire" (qui a donné son nom à la ville) qui coule depuis l’Himalaya. La fonte des neiges à chaque printemps permettait d’abreuver de nombreuses oasis au fil des cours d’eau. Les peuplades nomades du désert, pour la plupart turco-mongoles, ont ainsi pu se fixer dans ces oasis pour cultiver la terre et élever des bêtes. Des canaux d’irrigation ont permis l’établissement d’un nombre toujours plus grand de populations. Située sur la Route de la Soie, la ville ; peuplée au début par des peuplades sino-mongoles ; était une riche place commerçante aux portes de la Chine Impériale et fut prise d’assaut par les Mongols de Ghengis Khan au 13e siècle. Elle n'a pas été rasée, mais les Mongols s’y sont installés et y ont profité des richesses du commerce par la suite. Ils ont agrandi la ville et les remparts. C’est l’âge d’or de Khara-Khoto. Mais alors que la ville est opulente et fortifiée à son paroxysme, un nouvel ennemi se pointe à l’horizon : les Chinois, désireux de se débarrasser du voisinage hostile des Mongols, décident de réduire la place-forte et de raser la ville ! Dans un premier temps, les remparts empêchent toute victoire chinoise. Mais le général chinois comprend vite que la ville sans ses canaux d’irrigation ne peut pas résister à un siège. Son armée remplit le canal principal d’une digue de sable (visible encore aujourd’hui) de plus de 20 mètres de haut. La cité meurt de soif et de maladies diverses... les Chinois prennent facilement la place et la ville ne sera plus jamais réoccupée. Bien que les Chinois aient détruit la ville, on peut se demander comment un site si exceptionnel a-t-il pu rester vide... Les géologues l’expliquent par un âge de glaciation qui intervint à la fin du 14° s. : la fonte des glaces de l’Himalaya était "gelée", l’eau ne coulant plus aussi abondamment qu’avant... de plus, il semble que les oasis en amont de Khara-Khoto (entre la ville et l’Himalaya) aient connu une hausse de leur population, incluant une hausse des prélèvements en eau... Peu à peu ainsi l’eau ne circula plus dans l’oasis de Khara-Khoto et bientôt ce fut le lac de Juyan (à 20 km de la ville) qui s’assécha à son tour ». Route pour Erjinaqi. Nuits sous tente les jours 4 à 6. Nuit à l’hôtel Erjinaqi le jour 7.
 
JOUR 8 : ERJINAQI – JIUQUAN - JIAYUGUAN (250 km)
 
En route pour Juiquan, visite d’un tombeau des Hui. A Juiquan, nous échangeons les jeeps contre un bus. Route à travers le Black Gobi jusqu’à Jiayuguan.  Nuit à l’hôtel Garden.
 
 
JOUR 9 : JIAYUGUAN – PASSE DE JIAYUGUAN – DUNHUANG (430 km)
 
Visite de la Grande Muraille à 7 km au nord-ouest (2 700 km séparent Shanhaiguan, au bord de la mer de Bohai à Jiayuguan). Située à l’extrême ouest du corridor de Hexi, entre les montagnes Qilian au sud et les monts Heishan au nord, la passe de Jiayuguan était, déjà sous les Han, un poste avancé. En 1372, pour contenir les Mongols au-delà de la Grande Muraille (construite sous les Han), les Ming la renforcèrent en édifiant un fort de 733 m de diamètre et de 10 m de hauteur. Elle marquait la limite occidentale de l’Empire Ming. Visite du fort de Jiayuguan, restauré après 1949. Continuation par la route pour Dunhuang. Nuit à l’hôtel Dunhuang Silk Road.
 

 
JOUR 10 : DUNHUANG
 
Au 1er siècle av. J.C., Dunhuang fut l’avant-poste le plus occidental de la Chine : ville frontière, porte de la Route de la Soie, centre commercial important et aussi point d’entrée des missionnaires bouddhistes. A 25 km de là, des moines dressèrent des temples et des monastères. Les grottes de Dunhuang, connues sous le nom de Mogao furent sans doute creusées par des artistes itinérants, sur le modèle des temples d’Asie Centrale. Elles sont taillées dans une falaise d’environ 1 700 m de long sur 40 m de haut, dominant la vallée de la Dachuan. Visites puis balade jusqu’au lac du Croissant de lune à 4 km au sud de Dunhuang : très belle vue sur les dunes et l’oasis. Marco Polo appelait ces dunes les "sables qui grondent" : lorsque le vent les balaie, on entend comme un roulement de tambour. L’après-midi, promenade à dos de chameau à partir des dunes de sable. Retour à Dynhuang. Visite du musée et de la Pagode Blanche. Nuit à l’hôtel Dunhuang Silk Road.
 

 
JOUR 11 : DUNHUANG – LENGHU – HUATOGOU (695 km)
 
Longue route pour rejoindre Huatogou. Près de Lenghu, lac asséché, nous admirons des formations géologiques (yardan) que le vent a sculptées au fil du temps. Des roches surgissent çà et là au milieu du désert. Continuation pour Huatogou, nous longeons le bord du Lopnor. Nuit à l’hôtel de la Poste.
 

 
JOUR 12 : HUATOGOU – MIRAN (195 km)
 
Nous rejoignons Miran, ancienne villa oasis et capitale du royaume de Shanshan au 1er siècle av. J.C., située à l’ouest et au sud-ouest du lac Lop Nor. Elle fut un centre bouddhique très important et comprenait un grand monastère et de nombreux temples. Son déclin date du 3e siècle apr. J.C. à cause, entre autre, d’un changement climatique. Elle fut abandonnée jusqu’au 8e siècle apr. J.C., période pendant laquelle les forces tibétaines en pleine expansion y construisirent un fort pour contrôler la région. La Mongolie bouddhiste et le Tibet bouddhiste, alors des empires puissants, avaient tissé des liens très serrés. Le premier Dalai Lama fut intronisé avec l’aide de l’empereur Mongol. La région est actuellement peuplée en majorité de Mongols et de Ouïgours. Visite des vestiges du site de Miran (un stupa, un temple et un certain nombre d’édifices) et de l’ancien Fort tibétain. Avant d’arriver à Miran nous traversons la réserve des chameaux sauvages de Lop Nor. Nuit à l’hôtel de la Ferme 36.
 

 
JOUR 13 : MIRAN – QIEMO (QARQAN) (400 km)
 
Route pour Qiemo en passant par le district de Ruoqiang (Qakilik). Qiemo est une ville-oasis, surplombant le bord de la rivière Cherchen-Darya de près de 1200 m. Elle est située entre Miran et Minfeng sur la branche de la Route de la Soie qui contournait le désert du Taklamakan par le Sud. Promenade dans le quartier Ouigour et le marché Qianjin. Visite de la maison Toghraklek et de la partie transformée en musée. Ce manoir (villa) fut construit par Niyas Beg un chef local, il est extrêmement bien conservé et présente un exemple d’architecture Kashgar. Nous nous rendons ensuite au village de  Zaghunluq  où de nombreuses momies datant de plus de 2500 ans ont été trouvées, elles sont présentées dans une grande salle. Nuit à l’hôtel Muztag.
 

 
JOUR 14 : QIEMO – OYYAYLAK – RIVIERE MOLCHA (180 km)
 
Départ vers le sud afin de rejoindre Aqiang et ensuite à l’ouest Aoyiyayikale. Le long de la rivière se trouvent de nombreux pétroglyphes gravés sur la falaise. Ceux-ci décrivent la vie quotidienne de l’Age de pierre à l’Age de bronze : des scènes champêtres, des animaux, des danses, des batailles... Nous faisons la visite à pied. Nuit sous tente près de la rivière.
 

 
JOUR 15 : OYYAYLAK – QALGHOZEK - NIYA – TAZHONG (DESERT DE TAKLAMAKAN) (250 km)
 
Route pour Qalghozek dans de beaux paysages de montagnes. Nous traversons quelques villages ouigours. Nous commençons la traversée du désert de Taklamakan. Nuit sous tente dans le désert.
 
 
JOUR 16 : DESERT DU TAKLAMAKAN – KORLA – YANQI - LAC BOSTAN (500 km)
 
Continuation de la traversée de ce désert mythique. Nous arrivons à Korla et atteignons Yanqi. Visite de la mosquée. Nous rejoignons le lac Bostan où nous pouvons nous baigner dans l’eau claire. Non loin du lac, se trouve la ferme Fang Xiang Zhunag Yuan. C’est une région où l’on cultive le raisin. Nuit dans la ferme.
 

 
JOUR 17 : LAC BOSTAN – TURFAN (180 km)
 
Route pour Turfan. Visite de la mosquée Suleyman et du marché. Visite des ruines de la ville de Jiaohe (10 km de Turfan) qui dominent deux vallées étroites : les falaises qui s’élèvent à 20 ou 30 m au-dessus des lits des rivières forment une défense naturelle qui tenait lieu de remparts. Visite d’un puits karez : le système d’irrigation de karez consiste en une série de puits reliés entre eux par des canalisations souterraines qui amènent l’eau de fonte des glaciers jusqu’à l’oasis. La survie des anciennes oasis était complètement dépendante de ce système. Beaucoup de villes de la Route de la Soie furent abandonnées à la suite du recul des glaciers et donc de la diminution des eaux des ruisseaux ou encore à la suite du mauvais entretien des karez et du minaret Emin. Soirée de spectacle traditionnel avec danses ouïgoures. Nuit à l’hôtel Huozhou.
 

 
JOUR 18 : TURFAN
 
Départ pour les grottes des Mille Bouddhas (Bézelik) ; la route est belle, longeant « les monts flamboyants » couleur d’ocre brûlé, ravinés et érodés, et débouche près du site caché de Bézelik. Non loin de là, se trouve le cimetière d’Astana où l’on enterrait les morts des familles régnantes de Gaochang. Nous arrivons ensuite à la cité antique de Gaochang, les ruines sont impressionnantes. Gaochang était divisée en trois parties, les villes extérieure et intérieure et un ensemble constituant le palais. C’est là qu’au 9e siècle, les Ouïgours fondèrent le royaume de Karakhoja. Des manuscrits en chinois, ouïgour, tibétain, sogdien, tokharien, sanscrit y ont été découverts. Visite du village de Tuyuk. Ce village se trouve au fond d’une gorge spectaculaire dans une verte vallée. Ici se trouve le mausolée d’un saint musulman (sept visites à cette tombe équivaudrait à un pèlerinage à La Mecque). On y trouve aussi des grottes bouddhiques dont une contient des peintures en assez bon état. Nuit à l’hôtel Huozhou.
 

 
JOUR 19 : TURFAN – URUMQI - CANTON
 
Route pour Urumqi. Visite de l’intéressant musée régional où nous voyons des momies trouvées à Qiemo en très bon état de conservation. Dans l’après-midi, envol pour Canton. Correspondance pour Paris dans la nuit. Nuit en vol.
 

 
JOUR 20 : CANTON - PARIS
 
Arrivée à Paris Roissy le matin.
 
 
 
Déroulement du voyage
 
Conditions de déplacement
 
Hébergement
 
Climat
   
Dates et prix
   
 
Prendre une option
sur ce voyage
 
 
Recevez notre
catalogue
 
 
 
 
 
Au pays des pandas  
En savoir plus
 
   
 
Entre rizières en terrasses et pains de sucre  
En savoir plus
 
   
 
Route de la soie : déserts, oasis et marchés  
En savoir plus
 
   
 
Du royaume de Guge au Kailash, mont sacré  
En savoir plus
 
   
 
Au pays des Miao et des Dong  
En savoir plus
 
   
 
Le Grand Tibet  
En savoir plus
 
   
 
Minorités sur la route du thé et des chevaux  
En savoir plus
 
   
 
La route de la Soie et des Chevaux  
En savoir plus
 
   
 
Les nouveaux mandarins  
En savoir plus
 
   
 
Déserts : du sud Gobi au Taklamakan  
En savoir plus
 
   
 
Temples rupestres de Dunhuang à Xian  
En savoir plus
 
   
 
Regards géopolitiques  
En savoir plus
 
   
 
A l'altitude des Dieux  
En savoir plus
 
   
 
Des ports marchands aux monts célestes  
En savoir plus
 
   
 
Villes jardins et monts sacrés  
En savoir plus
 
   
 
Les monts célestes sur la route du Kham : Monastères et nomades  
En savoir plus
 
   
 
Les grandes fêtes de l'Amdo et du Kham  
En savoir plus
 
   
 
Terres des poètes et des peintres  
En savoir plus
 
   
 
Autour de la Mer Jaune, dans les pas de Confucius  
En savoir plus
 
   
 
Réveillon à Pékin, traditionnelle et contemporaine  
En savoir plus
 
   
 
La route du jade et des pierres précieuses  
En savoir plus
 
   
     
 Explorator 2007 tous droits réservés - Notice légale - Plan du site Réalisé par Aditel agence web