Voyages Chine
accueil | presentation | NOS VOYAGES | NOTRE CONCEPTION DU VOYAGE | QUI VOYAGE AVEC NOUS | CHOISIR SON VOYAGE | CONTACT | INFOS PRATIQUES
 
Route de la soie : déserts, oasis et marchés Tous nos voyages en Ethiopie
CHINE (Xinjiang) - A386
 
Déroulement du voyage
 
JOUR 1 : PARIS - PEKIN
 
Départ de Paris Roissy dans l’après-midi pour Pékin. Nuit en vol.
 

 
JOUR 2 : PEKIN - URUMQI
 
Arrivée dans la matinée. Correspondance pour Urumqi. Capitale de la Région autonome ouïgoure du Xinjiang, Urumqi a su garder malgré une population à majorité Han un certain particularisme : il n’est qu’à se promener dans les quartiers ouïgours et hui pour s’en apercevoir. 
 
Nuit à l’hôtel International Trade 4*.
 
JOUR 3 : URUMQI - KASHGAR
 
Visite du très intéressant musée dont une aile présente des collections ethnographiques (costumes et objets usuels des différentes minorités) et une autre consacrée à l’histoire (momies, figurines en terre cuite peinte d’époque Tang). Envol pour Kashgar.
Kashgar fut historiquement à l’intersection de quatre branches au moins de la Route de la Soie. Au pied des montagnes du Pamir, elle contrôle encore l'accès des cols des grandes voies commerciales vers l'Asie Centrale, l'Inde et la Perse.
 
Nuit à l’hôtel Barony 4*.
 
JOUR 4: KASHGAR - LAC KARAKUL - TASHKORGAN (320km)
 
Départ pour le lac Karakul (4h). Nous empruntons la Karakoram highway qui relie Islamabad à Kashgar. Commencée en 1967, elle couvre 1284 km. Superbe route à travers les montagnes. A environ 3.600 m d’altitude, sur le plateau du Pamir, le lac Karakul -  "lac noir" en langue kirghize - s'étend au pied du mont Kungur (7119 m) et du mont Mutzagata (7354 m). On peut y voir des pâturages où paissent les chevaux, les yaks....Balade autour du lac. Nous continuons notre route vers Tashkorgan. Selon l'heure d'arrivée, visite du musée tadjik.
 
Nuit dans un hôtel 2*.
 
JOUR 5 : TASHKORGAN – PARC DES GLACIERS – KASHGAR (320km)
 
Sur la route de retour vers Kashgar, arrêt au glacier Muztag-Ata, le "père des montagnes de glace" qui domine le paysage. Retour à Kashgar, le coeur de l'Islam de Chine, la plus grande ville-oasis de l'Asie Centrale.  Si les taxis ou les bus remplacent petit à petit les ânes et les chameaux, et si les immeubles modernes se sont imposés, on trouve malgré tout encore à Kashgar un vieux quartier fait de petites ruelles, d'échpoppes, de maisons en pisé qui méritent qu'on s'y attardent. Balade dans le vieux quartier. Nuit à l’hôtel Barony 4*.
 

 
JOUR 6 : KASHGAR – YAPQAN – KASHGAR
 
Près de Kashgar, à Yapqan, nous assistons au marché du mardi. Ce marché authentique est très haut en couleur, il rappelle celui de Kashgar il y a quelques années : yaks, agneaux, chevaux, chameaux attendent leurs nouveaux maîtres. Retour à Kashgar. Visite à la lisière de la ville du mausolée d’Abakh Khodja, chef religieux qui fonda un état théocratique au 15e siècle. Il repose sous une immense coupole de 38m de haut, entouré des dépouilles mortelles de 72 personnes réparties sur cinq générations. Derrière le tombeau, se trouve le cimetière musulman ouïgour. 
 
Nuit à l’hôtel Barony 4*.
 
JOUR 7 : KASHGAR – MERKIT (200 km)
 
Visite de la mosquée Id Kah, la plus grande de Chine et qui peut abriter 10 000 personnes. Construite en 1142, elle domine la place centrale par sa façade recouverte de carreaux de faïence jaune. Départ pour Merkit en bordure du désert de Taklamakan. A Merkit nous assistons à des danses et des chants traditionnels chez l’habitant (paysans locaux). 
 
Nuit dans un hôtel 3*.
 
JOUR 8 : MERKIT – SERIKBOYA – YARKAND – KARGILK (YECHENG) (180 km)
 
Route pour Kargilk. Arrêt au marché à Serikboya. Puis continuation vers à Yarkand (anciennement Shache) qui pendant des siècles fut une étape caravanière importante. Elle se trouve sur la partie sud de la route de la Soie qui allait vers Bombay. Visite du tombeau d'Ammanisahan, une reine musicienne qui régna au XIVe siècle. Arrêt dans une fabrique de tapis ouigours (feutre). 
 
Continuation pour Kargilk (Yecheng). Nuit à l'hôtel Dianxin 3*.
 
JOUR 9 : KARGILK (YECHENG) - KHOTAN (270 km)
 
Départ pour Khotan par une route plate et assez monotone. Arrêt au village de Jiya, centre traditionnel de production de soie Atlas. Nous verrons comment on file, on teinte ou on tisse la soie selon les méthodes ancestrales. Ancienne cité caravanière de la branche sud de la Route de la Soie, Khotan est située dans une oasis sise dans le bassin fermé du Tarim, entre le désert du Taklamakan et les monts Kunlun. En été, l’oasis est arrosée par 24 rivières alimentées par la fonte des neiges des monts Kunlun et qui disparaissent dans les sables du désert après avoir largement irrigué les cultures de maïs, blé, coton et plantes oléagineuses. Khotan est une étape clé sur cette Route de la Soie. Il y a mille ans, une princesse chinoise promise au roi du Yutian (l’ancien royaume de Khotan) aurait caché des cocons de bombyx dans son chignon, dérobant à jamais le secret de la sériciculture aux Han. De tout temps, Khotan fut réputée pour son jade très prisé des Chinois. Visite du musée de l’histoire de Khotan qui abrite notament deux momies. Promenade dans le marché de nuit.  
 
Nuit à l’hôtel Wenzhou 4*.
 
JOUR 10 : KHOTAN – RAWAK - KHOTAN
 
Excursion au site archéologique de Rawak (IIIe et IVe siècles) situé en plein désert au milieu de dunes de sable à une vingtaine de kilomètres de Jiyaxiang. 2h de route environ jusqu’au rendez-vous  avec les chameliers. Balade de 2h environ à pied ou à dos de chameau. Retour à Khotan. Visite de la fabrique de soie Atlas et de l’usine de tapis vers le pont de la rivière de jade blanc. 
 
Nuit à l’hôtel Wenzhou 4*.
 
JOUR 11 : KHOTAN – AKSU (500 km)
 
Nous assistons au marché du dimanche qui reste très authentique. On y trouve des gillam (tapis), des soieries et des doppi (calottes) mais aussi le marché aux bestiaux. Nous partons ensuite à travers le désert du Taklamakan. Cette route construite depuis peu a un caractère stratégique et économique et permet l'exploitation du pétrole du bassin du Tarim. Nous passons par la ville d’Aral et arrivons le soir à Aksu.  Nuit à l’hôtel Vilong 4*.
 

 
JOUR 12 : AKSU – KIZIL - KUQA (295 km)
 
L’oasis de Kuqa s’étend entre une chaîne de hautes collines pierreuses et la vallée du Tarim, à une cinquantaine de kilomètres au sud. Après avoir traversé un paysage fantastique de roches ruiniformes, le défilé de l’eau salée, nous atteignons les grottes de Kizil que l’on découvre en descendant dans la vallée de la rivière Muzat. Probablement les grottes bouddhiques les plus anciennes de Chine. Elles ont été creusées et aménagées entre le IIe et le IIIe siècle. Un ensemble de 236 grottes dont 80 conservent des peintures plus ou moins en bon état : peintures murales d’une exceptionnelle valeur où l’on retrouve une influence du style gandhara (indo-hellénistique) pour les plus anciennes et une influence chinoise pour les plus récentes. Les peintures illustrent des jataka (récit des vies antérieures de Bouddha). Elles renseignent sur les instruments utilisés par les orchestres, le pipa, la cithare, la harpe, les flûtes et les tambours. Dans certaines grottes, on célébrait des cérémonies religieuses ; dans d’autres, on y enseignait les soutras, d’autres servaient de logement aux moines. Malheureusement, de nombreuses expéditions archéologiques, au début du siècle dérobèrent un grand nombre de peintures.  Jolie promenade (45 mn)  jusqu’à la « source des larmes ». 
 
Nuit à l’hôtel Lidu 4*.
 
JOUR 13 : KUQA - KIZIL KARA - KUQA
 
A 13 km au nord-ouest de Kuqa, on trouve l’ensemble monastique de Kizil Kara, creusé dans un bassin d’érosion sous les dynasties des Jin de l’ouest (265-316) et des Wei du nord (386-534) : 46 grottes dont les peintures pour la plupart ont disparu. Celles qui restent montrent des apsaras (danseuses célestes) et des gandharva (musiciens célestes) jouant du pipa. Sur le chemin du retour à Kuqa, visite de l’ancienne mosquée (XVe siècle). Aux environs de Kuqa, situées à la sortie d’une gorge où coule la rivière Kuqa, se trouvent les vestiges de l’ancienne capitale du  royaume de Qiuci, Subashi, datant des IIIe et IVe siècles. On y voit un grand édifice, sans doute un stupa dont il reste des traces des peintures qui le décoraient. En contrebas, un ensemble de construction, vestige d’un monastère fouillé par les Japonais entre 1903 et 1906. La ville a dut être abandonnée ou détruite au 12e siècle. Nuit à l’hôtel Kuqa Lidu.
 
Nuit à l’hôtel Lidu 4*.
 
JOUR 14 : KUQA - KORLA (280 km)
 
Départ pour Korla, riche cité pétrolière. Visite de Tiemenguan (passe de la porte de fer), jadis toutes les caravanes devaient passer par cette porte, et petite promenade le long de la rivière Keunqi. Arrivée en fin d’après-midi. 
 
Nuit à l’hôtel Lulan.
 
JOUR 15 : KORLA – LAC BOSTAN - TURFAN (380 km)
 
Pour rejoindre Turfan, belle route qui passe à travers la plaine longeant les monts célestes. En chemin, visite du lac Bostan (la mer de l'ouest), le plus grand lac intérieur de Chine, et promenade en bateau pour profiter de la beauté des roseaux et des lotus. Située dans une dépression dont le fond est à 154 mètres en-dessous du niveau de la mer (le lac de Ailing), deuxième point continental le plus bas du monde après la Mer Morte, entourée de déserts, Turfan, grâce à son système très ancien et très ingénieux de conduites souterraines (les karez), est une oasis d’une grande fertilité célèbre pour son raisin. Dans toutes les villes de Chine, il n’est pas rare de rencontrer, en hiver, des ouïgours vendeurs de raisins secs. 
 
Nuit à l’hôtel Turpan.
 
JOUR 16 : TURFAN – BEZELIK – GAOCHAN – ASTANA – TUYUK - TURFAN
 
Dans un paysage saisissant, montagnes ocre surplombant la rivière Murtuk, surgit Bézelik, ensemble monastique (67 grottes) qui fut creusé à partir du IVe siècle jusqu’au Xe siècle. Il reste à Bézelik un certain nombre de peintures qui laissent entrevoir ce que pouvait être l’ensemble. Nous arrivons ensuite à la cité antique de Gaochang, les restes du palais, des temples, de bazars et de maisons desservies par des rues sont encore visibles et impressionnants. Gaochang était divisée en trois parties, les villes extérieure et intérieure et un ensemble constituant le palais. C’est là qu’au XIe siècle, les Ouïgours fondèrent le royaume de Karakhoja. Des manuscrits en chinois, ouïgour, tibétain, sogdien, tokharien, sanscrit y ont été découverts. Non loin de là, se trouve la nécropole d’Astana où l’on enterrait les morts des familles régnantes de Gaochang. Le climat a permis la conservation des corps et des objets, corps enveloppés dans des tissus de soie à motifs chinois et persans.
Déjeuner dans une famille ouïgour.
 
Un peu plus loin visite du village de Tuyuk et des grottes. Retour à Turfan. Promenade et dîner dans le marché de nuit. Nuit à l’hôtel Turfan.
 
JOUR 17 : TURFAN - DUNHUANG (train de nuit)
 
Visite des vestiges de la cité antique de Jiaohe, à 10 km de Turfan, qui dominent deux vallées étroites : les falaises qui s’élèvent à 20 ou 30 m au-dessus des lits des rivières forment une défense naturelle qui tenait lieu de remparts, très beau panorama. Son tracé est encore visible ; bâtiments royaux, maisons d’habitation, monastères et tombes. Depuis 1991, un projet de conservation et de préservation grâce à l’UNESCO et sponsorisé par le gouvernement japonais a été mis en place. Retour à Turfan, visite du minaret Emin, du musée et d’un puits karez : le système d’irrigation de karez consiste en une série de puits reliés entre eux par des canalisations souterraines qui amènent l’eau de fonte des glaciers jusqu’à l’oasis. La survie des anciennes oasis était complètement dépendante de ce système. Beaucoup de villes de la Route de la Soie furent abandonnées, à la suite du recul des glaciers et donc de la diminution des eaux des ruisseaux ou encore à la suite du mauvais entretien des karez. 
 
Train de nuit pour Dunhuang (couchettes molles).
 
JOUR 18 : DUNHUANG - YUMENGUAN - PARC NATIONAL DE YARDAN - DUNHUANG
 
Arrivée à Dunhuang le matin. Excursion à Yumenguan (« la passe de la porte de jade ») située à 90 km au nord ouest de Dunhuang à la frontière du Gansu et du Xinjiang. Les caravanes de la Route de la Soie empruntaient cette passe (appelée ainsi à cause du jade qui était rapporté de Khotan). Elle date de l’empereur Wudi de la dynastie des Han (140 à 92 av J.C). Les restes d’une ancienne fortification donnent une idée de l’importance stratégique du site, situé à la limite du désert de Gobi. Autrefois, on construisit des bastions pour la défense des villes et l’Etat édifia des passes aux frontières ou sur les places d’importance stratégique. Réparties dans toutes les régions de Chine, ces passes antiques constituaient des ouvrages importants sur le réseau de voies de communication d’alors.


Continuation (100 km) pour le parc National géologique de Yardan où se dressent des merveilles géologiques que le vent a sculptées au fil du temps. D’innombrables roches aux formes étranges surgissent ça et là au milieu de cette immensité désertique sur environ 100km². Certaines scènes du film Hero de Zhang Yimou et Le Talisman ont été tournées sur le site.
 
Balade jusqu’au lac du Croissant de lune à 4 km au sud de Dunhuang : très belle vue sur les dunes et l’oasis. Marco Polo appelait ces dunes les "sables qui grondent" : lorsque le vent les balaie, on entend comme un roulement de tambour.
Nuit à l’hôtel Dunhuang.
 
JOUR 19 : DUNHUANG - YUMENGUAN - PARC NATIONAL DE YARDAN - DUNHUANG
 
Au Ier siècle av. J.C., Dunhuang fut l’avant-poste le plus occidental de la Chine : ville frontière, porte de la Route de la Soie, centre commercial important et aussi point d’entrée des missionnaires bouddhistes. A 25 km de là, des moines dressèrent des temples et des monastères. Les grottes de Dunhuang, connues sous le nom de Mogao furent sans doute creusées par des artistes itinérants, sur le modèle des temples d’Asie Centrale. Elles sont taillées dans une falaise d’environ 1 700 m de long sur 40 m de haut, dominant la vallée de la Dachuan. 
 
Visite du musée et de la Pagode Blanche.  Nuit à l’hôtel Dunhuang.
 
JOUR 20 : DUNHUANG - PEKIN
 
Envol pour Pékin. Nuit à l'hôtel Qianmen.
 

 
JOUR 21 : PEKIN - PARIS
 
Envol pour Paris. Arrivée dans la journée.

Il faut savoir que nos circuits souvent originaux et opérant parfois hors des sentiers battus, peuvent être soumis à des contraintes indépendantes de notre volonté : conditions climatiques, états des routes ou des pistes (éboulement, glissement de terrain), vols annulés ou retardés, grèves, réquisitions d’hôtels, fête(s) annulée(s) ou reporté(es)… Certaines modifications, au mieux de vos intérêts, pourraient alors être apportées dans le déroulement du programme.  
 

 
 
Déroulement du voyage
 
Conditions de déplacement
 
Hébergement
 
Climat
   
Dates et prix
   
 
Prendre une option
sur ce voyage
 
Recevez la
fiche technique
 
Recevez notre
catalogue
 
 
Les points forts
- Le musée des minorités à Urumqi
- Le superbe lac Karakul au pied du Muztagata
- Les marchés animés de Beskeram, Yapqan, Serikboya et Khotan
- Le site archéologique de Rawak au coeur du désert
- Les nombreuses grottes bouddhiques : Kizil, Kizil Kara, Bézelik, Mogao
- Yumenguan et le parc national de Yardan aux abords du désert de Gobi


 
 
 
Au pays des pandas  
En savoir plus
 
   
 
Entre rizières en terrasses et pains de sucre  
En savoir plus
 
   
 
Route de la soie : déserts, oasis et marchés  
En savoir plus
 
   
 
Du royaume de Guge au Kailash, mont sacré  
En savoir plus
 
   
 
Au pays des Miao et des Dong  
En savoir plus
 
   
 
Le Grand Tibet  
En savoir plus
 
   
 
Minorités sur la route du thé et des chevaux  
En savoir plus
 
   
 
La route de la Soie et des Chevaux  
En savoir plus
 
   
 
Les nouveaux mandarins  
En savoir plus
 
   
 
Déserts : du sud Gobi au Taklamakan  
En savoir plus
 
   
 
Temples rupestres de Dunhuang à Xian  
En savoir plus
 
   
 
A l'altitude des Dieux  
En savoir plus
 
   
 
Des ports marchands aux monts célestes  
En savoir plus
 
   
 
Villes jardins et monts sacrés  
En savoir plus
 
   
 
Les monts célestes sur la route du Kham : Monastères et nomades  
En savoir plus
 
   
 
Les grandes fêtes de l'Amdo et du Kham  
En savoir plus
 
   
 
Terres des poètes et des peintres  
En savoir plus
 
   
 
Autour de la Mer Jaune, dans les pas de Confucius  
En savoir plus
 
   
 
Réveillon à Pékin, traditionnelle et contemporaine  
En savoir plus
 
   
 
La route du jade et des pierres précieuses  
En savoir plus
 
   
     
 Explorator 2007 tous droits réservés - Notice légale - Plan du site Réalisé par Aditel agence web