Voyages Chine
accueil | presentation | NOS VOYAGES | NOTRE CONCEPTION DU VOYAGE | QUI VOYAGE AVEC NOUS | CHOISIR SON VOYAGE | CONTACT | INFOS PRATIQUES
 
Du royaume de Guge au Kailash, mont sacré Tous nos voyages en Ethiopie
CHINE (Tibet Occidental) - A326
 
Déroulement du voyage
 
JOUR 1 : PARIS - CHENGDU
 
Départ de Paris Roissy pour Chengdu par la compagnie K.L.M via Amsterdam. Nuit en vol.
 
 
JOUR 2 : CHENGDU
 
Arrivée le matin. Visite du temple Wenshu et tour de ville. Promenade dans la rue des peintres. Nuit à l’hôtel Tibet ou Yine Dynasty .
 

 
JOUR 3 : CHENGDU - LHASSA
 
Le matin, envol pour Lhassa, capitale du Tibet et cité sainte. Nuit à l’hôtel Shambala ou Dhoodgu.
 

 
JOUR 4 : LHASSA
 
Visite de Lhassa. Le Lhassa de la dynastie de Yarlung : le Jokhang, le plus vénéré et le plus sacré des temples tibétains, attire les pèlerins de tout le Tibet. C’est un centre de dévotion de jour comme de nuit. Il fut construit au 7e siècle par le roi Songtsen Gampo. Promenade dans le Barkhor, rue commerçante mais également chemin de pèlerinage au cœur de la vieille ville. Visite du Potala, palais monumental des rois des Dalaï-Lamas. Perchée au sommet du Potala (résidence céleste d’Avalokiteçvara), c’est une énorme palais-forteresse de 178 m de hauteur qui éblouit par ses toits dorés. Le Potala s’admire aussi de l’extérieur. Il faut « circumambuler » lentement le Palais, par moments s’asseoir tout simplement et se laisser envahir par une myriade de détails. Le Potala, construit au 17ème siècle, renferme de nombreuses chapelles, galeries, bibliothèques et appartements privés. Une visite au cœur de la civilisation tibétaine. Vue des toits, la cité sainte est inoubliable. Nuit à l’hôtel Shambala ou Dhoodgu.

L’ordre des visites peut être modifié, sans préavis, selon la décision des autorités locales.
 

 
JOUR 5 : LHASSA – SERA – NORBULINGKA - LHASSA
 
Excursion au monastère de Sera, fondé au 15ème siècle par Sakya Yeshe. Sera, un des six grands monastères Gelugpa (les cinq autres étant, Drepung, Tashilhunpo, Ganden, Labrang et Kumbum), s’étend au pied de la montagne Tatipu qui marque la limite Nord de la ville de Lhassa et sert de partage des eaux entre les rivières Kyi Chiu et Penpo. Véritable cité monastique, le complexe occupe aujourd’hui un site de près de 12 ha et comprend un collège d’études spécialisées. Sera est un des monastères les mieux préservés du Tibet. L’après-midi, visite du Norbu Lingka, résidence d’été des Dalaï-lamas. C’est un des endroits les plus relaxants et les plus agréables de Lhassa. Cette enclave verte de Lhassa est pleine d’arbres, de bassins, de jardins, de palais et de pavillons. Nuit à l’hôtel Shambala ou Dhoodgu.
 

 
JOUR 6 : LHASSA – GYANTSE (280 km)
 
Nous longeons le lac Yamdrok dont la couleur turquoise fait basculer l’horizon. Continuation pour Gyantse (3 900 m), située à la jonction des vallées de Nyang (« le grenier du Tsang ») et de Chumbi qui ouvre la voie vers l’Inde à travers le Sikkim. Elle est dominée par son piton rocheux. Visite du monastère de Pelkore Chode et du Chorten. De style newar du 15ème siècle, c’est le plus grand chorten du Tibet ; ce monument à chapelles multiples contient d’innombrables peintures murales. Littéralement, il signifie  « cent mille images ». Nuit à l’hôtel Gyantse.
 

 
JOUR 7 : GYANTSE – TASHI LUMPO – SHALU - SHIGATSE (90 km)
 
En route pour Shigatse, visite du monastère de Tashi Lumpo. Cet ensemble monastique fait partie des six grandes lamaseries du Tibet. Siège de la lignée des Panchen-Lamas (« grand érudit », deuxième autorité après le Dalaï-lama) au milieu du 17ème siècle, il abrite aujourd’hui l’incarnation du Jina Amitâbha. Les Jinas, qui sont au nombre de cinq, sont des « conquérants spirituels ». Visite du monastère de Shalu. Construit dans une vallée fertile, ce monastère joua un rôle considérable dans l’histoire religieuse et politique du Tsang. Nuit à l’hôtel Shigatse ou Manarasovar.
 

 
JOUR 8 : SHIGATSE – SAKYA - LHATSE - SANGSANG (495 km)
 
La route qui sillonne les hauts plateaux tibétains offre un panorama splendide sur les hauts plateaux de l’Himalaya. Passage de deux cols : Tsuo (4 500 m) et Gyatso (5 200 m). Nous suivons la Friendship Highway vers l’ouest jusqu’au pont de Sakya. La région de Sakya est drainée par trois vallées fluviales majeures. La Trum naît près du monastère et s’écoule au nord-ouest pour rejoindre le Tsangpo. Visite du monastère de Sakya où une importante école du bouddhisme tibétain a été fondée ; en 1244 Godan Khan, le fils de Gengis Khan qui avait conquis le Tibet, investit Sakya Pandita (chef religieux des Sakyapa) du pouvoir religieux sur le Tibet central. Les Sakyapa furent alors les souverains incontestés du Tibet. Nuit sous tente.
 

 
JOUR 9 : SANGSANG - TSO CHEN – GERZE (490 km)
 
Promenade suivie d’un trajet à travers les hauts plateaux. Nous verrons probablement de nombreux troupeaux d’animaux. Puis nous traversons une longue plaine herbeuse de 10 à 15 km de large, limitée par des collines basses. Des tentes noires surgissent de temps en temps. Les troupeaux de plus de mille moutons et de chèvres ne sont pas rares. Nous traversons Daxung, Tung Tso avant d’atteindre Gerze plus modeste encore que Tsochen. Dans cette région d’importants troupeaux de moutons transportent les céréales. Chaque animal porte deux paniers en laine capables de contenir un minimum de 12 kg. Nuit sous tente.
 

 
JOUR 10 : GERZE - SHONGBA – GAR (SHIQUANHE/ALI) 505 km
 
Route pour le village de Shongba. Traversée de hauts plateaux à 5 000 m. Petite promenade au bord d’un très beau lac salé. Nous rejoignons Gar, capitale du district du Ngari, à une altitude moyenne de 4 500 m. Située à la confluence de l’Indus et de la Gar, cette ville nouvelle, construite par les Chinois, administre la vaste région du Tibet Occidental. C’est le seul centre de commerce sur des centaines de kilomètres. De Mai à Octobre, un marché en plein air vend un délicieux pain ouïgour cuit dans un four en pierre, des fruits (surtout les melons de Hami). Ce quartier propose de savoureux chiches-kebabs. Nuit au Post hotel.
 

 
JOUR 11 : GAR – ZANDA (THOLING) 260 km
 
Avant d’arriver à Zanda (Tholing) (3 660 m), nous entrons dans un étonnant réseau de canyons aux couleurs superbes et nous traversons la Sutlej. « Le spectacle offert par la montagne est bien plus qu’un simple paysage : il est l’architecture dans son acceptation la plus élevée, d’une monumentalité si imposante que l’adjectif magnifique serait trop faible ». Près de Tholing, en haut d’une crête, les ruines d’un château se marient si bien à ce paysage fantaisiste qu’il est presque impossible de dire que cet édifice est le fruit de la main de l’homme. Il est surprenant que les merveilles de ces canyons tibétains étendus sur des centaines de kilomètres carrés soient demeurés ignorés du monde. Visite du monastère de Tholing, situé au centre de la ville, le plus important du Tibet occidental, ce fut l’un des premiers monastères tibétains (996). Son influence s’étendit du Cachemire à l’ouest jusqu’à l’Assam à l’est. Bien qu’endommagé par les Gardes Rouges, il vaut sans conteste une visite. Les peintures murales survivantes (15e et 16e siècles), sont stylistiquement très proches de celles des chapelles de Tsaparang. Exécutées dans le style de Guge, elles constituent une synthèse splendide des styles cachemiri et népalais. Tholing et Tsaparang sont les seuls lieux du Tibet à détenir une collection significative de cette forme artistique particulière. Dans le monastère, visite de la chapelle Yeshe Ö, du Dukhang, du Lhakhang Karpo « chapelle blanche », les murs du vaste hall sont couverts de peintures splendides des 14e et 15e siècles. Celles du mur droit sont en excellent état. Construit au début du 11e siècle par le roi de Guge, Tholing reflète la prospérité du royaume du Tibet occidental, visible à la grande quantité de bois de construction importé d’Inde. Nuit à la guesthouse Zanda Xian (très sommaire : pas de douches, pas d’eau chaude, pas de chauffage, toilettes à l’extérieur, parfois il faut dormir à 3 dans la même chambre) ou campement à 30 km de là si le groupe préfère.
 
Construit au début du 11e siècle par le roi de Guge, Tholing reflète la prospérité du royaume du Tibet occidental, visible à la grande quantité de bois de construction importé d’Inde. Nuit à la guesthouse Zanda Xian (très sommaire : pas de douches, pas d’eau chaude, pas de chauffage, toilettes à l’extérieur, parfois il faut dormir à 3 dans la même chambre) ou campement à 30 km de là si le groupe préfère.
 
JOUR 12 : ZANDA – TSAPARANG – ZANDA (50 km)
 
Tsaparang, ancienne capitale du royaume de Guge, s’étale sur toutes les pentes et le sommet d’une crête bordée au nord par la rivière Sutlej. Des montagnes l’entourent à l’est, au sud et à l’ouest, formant une fortification naturelle imprenable. La crête est entièrement recouverte de temples, de chortens, de maisons et d’habitations troglodytiques, plus ou moins en ruines.  Les vestiges du château royal et de ses temples se dressent au sommet, comme taillés à même la masse d’un pic monolithique isolé. C’est un spectacle à couper le souffle. Réceptacle de stupéfiantes peintures murales et de statues exécutées dans le style du Tibet occidental, Tsaparang est un des centres artistico-historiques les plus importants du Tibet. Le Lhakhang Karpo et le Lhakhang Marpo abritent de resplendissantes œuvres d’inspiration cachemirienne rendues dans le style artistique local. Visite des deux temples, du palais que l’on atteint après une montée assez difficile… Nuit à la guesthouse Zanda Xian (très sommaire : pas de douches, pas d’eau chaude, pas de chauffage, toilettes à l’extérieur, parfois il faut dormir à 3 dans la même chambre) ou campement à 30 km de là si le groupe préfère.
 

 
JOUR 13 : ZANDA – DONGKA - PIYANG - TIRTHAPURI (230 km)
 
Route pour Tirthapuri. Tirthapuri vient au 3e rang des sites de pèlerinage les plus saints du Tibet occidental juste après le Mont Kailash et le lac Manasarovar. Cet endroit, sanctifié par Guru Rinpoche, est réputé pour ses sources chaudes médicinales. Possibilité de se baigner dans les sources d’eau chaude. La « circumambulation » du Tirthapuri prend 1h. Nuit sous tente.
 

 
JOUR 14 : TIRTHAPURI – MONT KAILASH - DARCHEN
 
Nous traversons le plateau tibétain jusqu’au Mont Kailash et Darchen. Nous ferons un petit bout de la « circumambulation » du Kailash avec les pèlerins. Nuit en guesthouse.
 

 
JOUR 15 : DARCHEN - LAC MANASAROVAR
 
Le lac sacré de Manasarovar (4 588 m) est le lac le plus célèbre et le plus saint d’Asie. « Quiconque voit son corps touché par la terre de Manasarovar, quiconque se baigne en lui, ira au paradis de Brahma. Quiconque boit son eau gagnera les cieux de Shiva et sera libéré des péchés de cent naissances. Même une bête portant le nom de Manasarovar ira au paradis de Brahma. Ses eaux sont comme des perles. », écrivit au 3e siècle le poète hindou Kalidasa. Le spectaculaire environnement du Manasarovar, coincé entre deux hautes chaînes neigeuses, est un des plus extraordinaires du Tibet. Ce lac de 412 km2 est le lac d’eau douce le plus élevé du monde ; ses eaux bleues saphir dans lesquelles se reflètent les pics enneigés et les nuages blancs offrent un spectacle éblouissant difficile à décrire. Visite de Chiu Gompa. Nuit sous tente.

Départ du 19 mai 2015 : Festival de Saka Dawa
Nous fêtons au pied du Mont Kailash, le Saka Dawa qui célèbre la naissance du Bouddha historique, c’est le jour le plus important dans le calendrier bouddhique. L'année du cheval (du 1er Février 2014 au 18 Février 2015) est très propice aux pèlerinages dans les lieux saints bouddhistes situés en altitude, ce qui rend ce festival encore plus intéressant. Tous les ans des pèlerins venus de loin affluent pour assister à ce festival qui se déroule à la pleine lune du quatrième mois de l’année tibétaine. Visite du grand mât orné de drapeaux à prières, situé à 4 750 m d’altitude. Ce mât est remplacé tous les ans lors de ce festival. Pour les pèlerins, accomplir le pèlerinage du Mont Kailash et du lac Manasarovar représente l’ultime réalisation de leur quête spirituelle. Nous nous retrouvons au milieu des pèlerins qui vont réaliser la « kora » (tour à pied de la montagne qui dure 2 jours et demi).
 

 
JOUR 16 : LAC MANASAROVAR – PARYANG ou OLD ZHONGBA - SAGA (595 km)
 
Longue route pour Saga. Nous observons les animaux sauvages dans des paysages de montagnes offrant de belles vues sur la chaine de l'Himalaya. Nuit sous tente.
 

 
JOUR 17 : SAGA – SHEGAR (NEW TINGRI) (280 km)
 
La belle nature est encore au rendez-vous pour cette journée de route. Nous passons par le lac Pelkhu Tso. Nuit à l’hôtel Qomolangma.
 

 
JOUR 18 : SHEGAR - CAMP DE BASE – SHEGAR
 
Route pour le camp de base qui est située face à l’Everest. Passage d’un col de 5 200 m ouvrant l’horizon sur le Xishapangma, sommet de plus de 8 000 m et du monastère de Rongbuck. Le camp de base se trouve dans un site sec et désolé, le spectacle du majestueux Everest compense largement ; la face nord de la plus haute montagne du monde s’élève devant nous, magique. Retour à Shegar. Nuit à l’hôtel Qomolangma.
 

 
JOUR 19 : SHEGAR – ZHANGMU
 
Départ tôt le matin. Nous passons de nouveau par deux cols d’altitude : le col Lalung La (5124 m) et le col Shung La (5200 m). Nous admirons de nouveau des spectaculaires paysages de différents sommets de l’Himalaya. En descendant des hauts plateaux vers les Gorges de l’Enfer, nous nous arrêtons à la grotte de Milarepa (si le moine est présent pour nous ouvrir la grotte…). Arrivée au poste frontière de Zhangmu. Hôtel Pema.
 

 
JOUR 20 : ZHANGMU - KATHMANDU (135 km)
 
Passage de la frontière. Route pour Dulikhel. Nuit à l’hôtel The Dwarika’s Himalayan.  
 

 
JOUR 21 : KATHMANDU - DELHI - PARIS
 
Visites de Kathmandu. Dans la soirée, envol pour Paris via Delhi. Nuit en vol.
 

 
JOUR 22 : PARIS
 
Arrivée à Paris.
 

 
 
Déroulement du voyage
 
Conditions de déplacement
 
Hébergement
 
Climat
   
Dates et prix
   
 
Prendre une option
sur ce voyage
 
 
Recevez notre
catalogue
 
 
 
 
 
Au pays des pandas  
En savoir plus
 
   
 
Entre rizières en terrasses et pains de sucre  
En savoir plus
 
   
 
Route de la soie : déserts, oasis et marchés  
En savoir plus
 
   
 
Du royaume de Guge au Kailash, mont sacré  
En savoir plus
 
   
 
Au pays des Miao et des Dong  
En savoir plus
 
   
 
Le Grand Tibet  
En savoir plus
 
   
 
Minorités sur la route du thé et des chevaux  
En savoir plus
 
   
 
La route de la Soie et des Chevaux  
En savoir plus
 
   
 
Les nouveaux mandarins  
En savoir plus
 
   
 
Déserts : du sud Gobi au Taklamakan  
En savoir plus
 
   
 
Temples rupestres de Dunhuang à Xian  
En savoir plus
 
   
 
Regards géopolitiques  
En savoir plus
 
   
 
A l'altitude des Dieux  
En savoir plus
 
   
 
Des ports marchands aux monts célestes  
En savoir plus
 
   
 
Villes jardins et monts sacrés  
En savoir plus
 
   
 
Les monts célestes sur la route du Kham : Monastères et nomades  
En savoir plus
 
   
 
Les grandes fêtes de l'Amdo et du Kham  
En savoir plus
 
   
 
Terres des poètes et des peintres  
En savoir plus
 
   
 
Autour de la Mer Jaune, dans les pas de Confucius  
En savoir plus
 
   
 
Réveillon à Pékin, traditionnelle et contemporaine  
En savoir plus
 
   
 
La route du jade et des pierres précieuses  
En savoir plus
 
   
     
 Explorator 2007 tous droits réservés - Notice légale - Plan du site Réalisé par Aditel agence web